Is Your BIM Coordination Tech Stack Working For You FR

Votre “Tech Stack” fonctionne-t-elle pour vous?

10 juin 2020 8 min. de lecture

Faites-vous de la coordination avec une tech stack aussi longue que... La liste de Jafar? 

Avec autant de variables dans les projets (y compris dans les différentes équipes), vous avez forcément la main dans une multitude d'infrastructures technologique, ou tech stacks. Certaines sont peut-être payantes, d'autres non. Vous ne savez peut-être même pas que vous en payez une partie! Mais avec tant de produits géniaux dans l’industrie de la construction, et d'autres qui surgissent presque chaque jour, comment optimiser les outils que vous avez déjà à portée de main et évaluer si vous avez vraiment besoin de ce nouveau produit?

La technologie peut être un outil formidable pour vous aider à trouver ces gains d'efficacité si importants dans votre flux de travail. Elle peut aussi être une énorme perte de temps et d'argent. Nous voulons vous aider à réduire le bruit du marketing en trois étapes :

  1. Questions à vous poser au sujet de votre tech stack 
  2. Comment mieux utiliser ce que vous avez déjà 🧰
  3. Comment utiliser la technologie pour relever des défis de construction🏗️ 
    Contenu BONUS à la fin

Regardez notre résumé vidéo ci-dessous ▶️ ou passez directement à l’essentiel!

Première étape :
Questions à se poser avant d'acheter un autre outil

Aubrey Tucker de chez Autodesk (auparavant chez ETRO Construction) a fait une excellente présentation sur le design de votre tech stack à l’événement CanBIM de Vancouver cette année. Il suggère de poser ces questions simples lors de l’évaluation de votre tech stack existante ainsi que de nouveaux outils :

  • Dans quels cas saisissez-vous les données plus d'une fois?

  • Où avez-vous les mêmes conversations plus d'une fois?

  • Est-ce qu'il remplit une seule fonction ou résout un seul problème, ou plusieurs ?

  • Est-il compatible avec votre tech stack? Si oui, quel type de données peut-il fournir et recevoir?

Quelles réponses avez-vous trouvées? Avez-vous identifié des axes d’amélioration? Une bonne tech stack est une question d'efficacité, il s’agit d'éviter les répétitions inutiles de travail et de créer des silos de données. Lorsque vous évaluez votre tech stack existante, assurez-vous de rechercher les points de friction - où le flux de données s'arrête-t-il et existe-t-il en silos?

Les intégrations jouent un rôle essentiel en comblant les lacunes afin que vous ne perdiez pas de temps à répéter le travail sur plusieurs plateformes. Cette philosophie est la raison pourquoi nous ❤️ développe nos intégrations chez BIM Track.  

Poser ces questions épineuses peut vous aider à répondre aux demandes de nouveaux outils et à prendre des décisions plus stratégiques sur la construction d'une tech stack bien connectée. Cela peut également vous aider à faire le choix final entre deux outils similaires ou à évaluer un outil par rapport à l'ensemble de votre tech stack.

Deuxième étape :
6 façons de maximiser votre tech stack de coordination

  1. Moins, c’est plus. Il existe de meilleures façons de décorer votre bureau qu’avec une pile d’étagères. Prenez le temps de valider tout nouveau flux de travail ou toute nouvelle technologie afin de ne pas vous laisser séduire par de nouvelles choses brillantes qui ne sont jamais utilisées. Chez BIM One, nous organisons les demandes de nouvelles technologies à l’aide d’un simple formulaire Google, ce qui oblige toutes les pies parmi vous à faire le point sur les raisons pour lesquelles elles ont vraiment besoin de cet outil. Cela permet également aux décideurs d’enquêter correctement et de valider si c’est une priorité avec de faire l’achat.
  2. Engagez des paresseux. Ou plutôt, des gens qui se soucient de trouver des gains d’efficacité et qui ne perdront pas de temps à faire du travail inutile. Ce sont des experts pour aider à mettre en place et à valider une bonne tech stack. Ils seront également de grands défenseurs sur le terrain pour aider les autres membres de l’équipe à adopter de meilleures pratiques.
  3. Soyez avare. Il y a de fortes chances que vous ayez déjà de bons outils en attente sur une tablette. Par exemple, si vous avez la collection AEC d'Autodesk, vous avez une pile de produits bonus en plus des classiques Revit, Navisworks et AutoCAD que vous pouvez mettre à profit, comme Recap Pro pour les scans laser ou Formit Pro pour les croquis. C'est toujours amusant d'être le "yes man", mais être un peu avare de ses ressources peut inciter les membres de votre équipe à trouver des solutions créatives. La nécessité est la mère de l'invention et tout!
  4. Réutilisez. En ce qui concerne les solutions alternatives, vous pouvez probablement utiliser certains de vos outils pour faire plus d'une chose. Par exemple, si vous utilisez déjà BIM Track pour le suivi des questions, pourquoi ne pas le rendre multitâche et l'utiliser également pour la gestion des tâches? 
  5. Songez à la vue d’ensemble. Aussi importants que soient les outils individuels, il est tout aussi important (sinon plus) de considérer la façon dont ils fonctionnent tous ensemble. Recherchez des plateformes avec une API libre ou un solide réseau d’intégrations qui compléteront et étendront les capacités de votre tech stack existante.
  6. Conseil bonus : soudoyer les gens. Enfin, un conseil de Darren Roos, directeur BIM/VDC chez Bernards.  La technologie n'est pas bonne si votre équipe ne l'utilise pas vraiment! Ce n'est pas un secret que les personnes qui travaillent sur place aiment la nourriture gratuite. Profitez-en avec la technique des barres chocolatées que Darren a inventée pour que les sous-traitants soient à l'aise avec Navisworks. De rien!

Troisième étape :
Tirez profit de votre tech stack pour surmonter des défis de coordination concrets

Mettez vos casques de construction, il est temps d’entrer dans la pratique. 👷 Dans cette section, nous vous donnerons un aperçu de la façon dont certains de nos clients utilisent leurs tech stacks pour relever les défis de coordination dans la vie réelle.

DBM Vircon - Queen’s Wharf Brisbane 

Comment gérez-vous le processus de coordination d'un énorme projet de 26 hectares? Lorsque vous avez affaire à 26 consultants et à 16 logiciels, les feuilles de calcul Excel ne sont pas à la hauteur. DBM Vircon devait s'assurer que le processus de coordination se déroule efficacement et avec responsabilité malgré les différents outils utilisés.

DBM Vircon’s Queen’s Wharf Brisbane resort redevelopment project involved 26 consultants working in 16 different pieces of software

Figure 1.0 : Le projet de réaménagement du centre de villégiature Queen's Wharf Brisbane de DBM Vircon a impliqué 26 consultants travaillant sur 16 logiciels différents.

Sur ce projet, l'architecte principal travaillait dans ArchiCAD, tandis que l'ingénieur principal et la majorité du projet travaillaient dans Revit. Découvrez comment DMP Vircon a centralisé les problèmes de coordination générés par un si grand nombre d'équipes tout en permettant aux équipes de travailler directement dans leur logiciel préféré :

Lire l'étude de cas complète

WSP & Great Portland Estates - Hanover Square 

Des contraintes incroyablement serrées au cœur de Londres. Préservation des façades historiques. Le tout sur un site de croisement de voies ferrées. Sur un projet aussi complexe que celui-ci, la communication devait être réactive et flexible.

Figure 2.0 Le projet de Hanover Square dans le centre de Londres impliquait des contraintes strictes, une façade historique et un site ferroviaire souterrain.

Découvrez comment WSP a mis en œuvre une stratégie d'évitement proactif des conflits pour permettre aux concepteurs et aux sous-traitants de soulever des questions, ainsi qu'une coordination réactive à l'aide d'outils automatisés comme Navisworks.

Lire l'étude de cas complète

McVeigh & Mangum - Medical University of South Carolina

La Medical University of South Carolina devait créer d'urgence un nouveau campus pour la santé des enfants en raison de la perte d'une installation précédente. Au lieu de construire à partir de zéro, l'équipe a décidé de rénover un ancien centre commercial pour en faire un campus médical ultramoderne de 120 000 pieds carrés. McVeigh & Mangum Engineering nous a donné les grandes lignes sur la manière exacte d'impliquer les équipes éloignées dans le processus de coordination.

McVeigh & Mangum managed teams working remotely while coordinating the University of South Carolina Children’s Health Campus project

Figure 3.0: McVeigh & Mangum a géré des équipes travaillant à distance tout en coordonnant le projet du campus pour la santé des enfants de l’Université de Caroline du Sud

Le temps étant compté, la méthode de réalisation des projets nécessitant une étroite collaboration et les parties clés étant situées à distance, une approche méticuleuse était nécessaire pour toutes les équipes.

Lisez l’étude de cas pour savoir comment McVeigh & Mangum :

  • A mis en place une matrice de responsabilité des conflits pour déterminer et attribuer les responsabilités
  • A utilisé BIM Track pour coordonner et suivre la résolution de ces conflits après qu'ils aient été détectés dans Navisworks avec Sherlock
  • A réduit la phase de coordination de 8 mois initialement prévue à 3 mois 1⁄2

Lire l'étude de cas complète

Bouygues Construction - Campus Luminy d’Aix Marseille Université

Construit il y a plus de 50 ans, le campus Luminy d'Aix-Marseille Université a nécessité des travaux de rénovation. L'équipe de Bouygues Construction a décidé de transformer l'ensemble du bâtiment en ne conservant que la structure en béton, ce qui implique des contraintes fortes et des mesures strictes à mettre en œuvre.

Bouygues shared Revit models in BIM Track’s viewer to create an on-site feedback loop for updating the model

Figure 4.0 : Bouygues partageant des maquettes Revit dans la visionneuse de BIM Track pour créer une boucle de rétroaction sur place pour la mise à jour de la maquette

Lisez l’étude de cas pour savoir comment Bouygues :

  • A utilisé BIM Track sur le terrain pour créer une boucle de rétroaction sur place pour la mise à jour du modèle. 
  • A fait en sorte que des sous-traitants utilisent BIM Track sur le terrain
  • A relié l'équipe sur place et l'équipe de conception dans un processus de coordination unifié

Lire l’étude de cas complète

Merci de votre lecture! 

Merci d’être resté avec nous pour vous poser les questions difficiles pour évaluer votre tech stack existante et vos nouveaux outils, trouver des moyens de maximiser ce que vous avez déjà, et voir comment cela s'applique aux défis de construction du monde réel.

Aussi variés que puissent être chaque jour et chaque projet, nous espérons que vous avez trouvé ici quelque chose qui vous aidera à trouver de nouveaux gains d’efficacités dans votre flux de travail. N'hésitez pas à nous contacter via notre chat si vous avez des questions ou si vous souhaitez une démonstration rapide

Carl Storms

Responsable des solutions techniques

17 janvier 2019 6 min. de lecture

BIM Track pour entrepreneurs généraux

Etre un entrepreneur général innovant signifie souvent devoir trouver le juste équilibre entre risque et opportunité. En tant qu’entrepreneur général, vous avez tout intérêt à obtenir une résolution rapide de chaque problème de coordination pour vos projets de construction. Et vous devez également être le plus performant.