CarlLI post.png

01 août 2018

Plein feu sur les conférenciers – Entrevue avec Carl Veillette - CTIO, BIM Track

Cet article a été publié pour la première fois sur le blogue de la Digital Construction Week le 31 juillet 2018. Voici un extrait de l'entrevue :

"Nous débutons les premières entrevues Plein feu sur les conférenciers 2018 avec Carl Veillette, CTIO de BIM Track et Co-Fondateur de BIM One inc. Récemment, nous en avons appris un peu plus sur Carl et son travail en vue de sa participation à la Digital Construction Week 2018. Vous pourrez assister à la présentation de Carl sur notre scène Tech au Excel de Londres les 17 et 18 octobre 2018."

Q

Pouvez-vous en dire un peu plus sur vous et votre rôle dans l’industrie de la construction ?

Je suis un spécialiste BIM, VDC et CIM, avec une expérience internationale en construction virtuelle. Je suis également le co-fondateur d’une entreprise de services BIM qui se nomme BIM One inc. et co-fondateur de la plateforme de collaboration BIM Track. Passionné d’Open BIM, je m’implique dans des organisations comme BuildingSMART Canada et CanBIM.

Q

Quel est pour vous l’élément le plus excitant de travailler dans le milieu de la construction ?

C’est un environnement qui évolue rapidement et les technologies sont en train de révolutionner cette industrie, ce qui nous pousse à penser différemment et nous amène à dépasser nos limites au niveau de l’innovation. Connecter les données, les projets et les équipes ensemble est l'opportunité la plus plus excitante selon moi. Il y a aussi un énorme fossé entre les outils utilisés en exploitation et ceux utilisés par les équipes lors des projets de construction. Combler ce fossé et rendre les projets plus efficaces me motive beaucoup.

Q

Qu’est-ce qui pourrait améliorer et encourager une plus grande collaboration dans les projets de construction ?

Pour nous, le futur se trouve dans l’OpenBIM comme endroit de choix pour l’échange de données en toute transparence. À titre de CTIO et co-fondateur de BIM Track, j’ai remarqué plusieurs améliorations dans la façon dont nos clients collaborent en utilisant les canaux de communication multi-plateformes et de gestion de question/problème en contexte.

Q

Quels défis dans votre travail quotidien aimeriez-vous voir réglés par la technologie ?

Une machine pour me cloner, ce qui me permettrait de réaliser tout ce qui j’ai à faire. Je prendrais bien au moins 5 clones!

Q

Quelle innovation ou technologie récente vous a le plus impressionné ?

Le “Hypermodelling” (la combinaison du 2D et 3D superposés dans le même environnement) m’a bien impressionné, tel que vu dans BIMX et chez Bentley. Une autre technologie qui devrait être utilisée plus fréquemment est la reconnaissance des différences entre les maquettes tel-que-construit et les nuages de points qui proviennent du chantier, tel que le propose l’outil Verity de ClearEdge3D.

Q

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur les projets sur lesquels vous travaillez en ce moment et quelle est la part de technologie et l’innovation on peut y trouver (si c’est le cas)?

Ce qui est fantastique, c’est la façon dont nous appliquons les méthodologies agiles de nos développeurs logiciels BIM Track à nos services BIM de BIM One. Lorsque nos spécialistes BIM sont impliqués dans les projets, ils développent une approche BIM par petits incréments, spécifique aux besoins du client et du projet. Nous nous inspirons aussi par l’approche « lean », qui consiste à créer de la valeur dans un processus en réduisant les pertes. Ces pertes peuvent être, par exemple, du temps requis par des processus trop complexes. Nous utilisons donc la technologie pour optimiser les processus et offrir plus de valeur à nos clients.

Q

Qu’est-ce qui vous inquiète ou vous cause des soucis le plus en termes de technologie ?

La croissance des différents formats natifs. Ils bloquent la collaboration sur les projets.

Q

Qu’est-ce que la construction virtuelle pour vous et pourquoi c’est important ?

La construction virtuelle pour nous, c’est construire avant de construire. C’est primordial pour éviter les surprises en chantier. À mon avis, c’est un processus qui doit être imposé pour réussir efficacement une construction hors-site et une coordination pré-construction, deux éléments critiques pour réduire l’impact environnemental et augmenter l’efficacité sur le chantier.

Q

Qu’avez-vous devant vous pour les 12 prochains mois?

Nous sommes très intéressés de voir comment le « machine learning » peut s’intégrer dans la construction. Suivez-nous pour plus de détails!


Alexine Gordon-Stewart

Contenu et communauté