Asbuiltval

01 janv. 0001

Hypermodeling pour la validation telle que construite

La possibilité de combiner des plan 2D avec vos modèles 3D ou "l'Hypermodeling", comme nous aimons l'appeler, est intéressante, non seulement pour ce qu'elle fait, mais également pour son potentiel d'utilisation dans une grande variété de situations. Il est particulièrement utile pour combler le fossé entre les utilisateurs / équipes non-BIM travaillant principalement dans des équipes 2D et BIM, mais il peut également être utilisé avec nos diverses intégrations - dans ce cas Verity.

Nous nous intéresserons ici à l’utilisation de l'Hypermodeling pour la validation des modèles tels que construits, ainsi que de Verity. Nous verrons également pourquoi il est utile que les chefs de projet aient un copie numérique / modèle 3D mis à jour de leur projet.

Supposons que nous en sommes aux premières étapes d’un projet où l’équipe de conception a créé un modèle d’intention de conception basé sur les exigences du client / propriétaire. Il est ensuite transmis à l’entrepreneur général. Bien sûr, bien que l’intention de conception fournisse les directives de GC et de sous-traitants, elle ne correspond pas à ce qui a été réellement construit sur site.

Les propriétaires ont tendance à demander un modèle 3D mis à jour qui présente ce qui a été réellement construit (nous verrons plus tard pourquoi cela est utile), et dans ce cas, les modèles précédents concu ne peuvent pas être approuvés pour des agrandissements et des modifications ultérieures au projet. Les livrables finaux fournis par les sous-traitants sont généralement en 2D. Ils ne sont généralement pas assez à l'aise avec le BIM pour mettre à jour ces modèles. Il est également possible que ce ne soit pas dans leurs contrats.

  • Il peut être demandé à l’équipe de conception de mettre à jour / créer un nouveau modèle reflétant les conditions de fabrication, ce qui n’est pas une solution optimale. Elle nécessiterait un travail considérable de la part de l’équipe de conception, prendrait énormément de temps et serait cher.
  • Une solution beaucoup plus simple consiste à utiliser la fonction d'Hypermodelisation. Dans ce cas, les plans tels que construits seront superposés au-dessus du modèle d'intention de conception, comme indiqué dans l'image ci-dessous. Cela peut être mis en œuvre assez rapidement et facilement; Les sous-traitants et les concepteurs peuvent facilement détecter les différences, car ils connaîtront très bien leurs modèles / dessins. Toutefois, Il sera nécessaire de vérifier attentivement tout les détails.

 

Figure 1.0 Création d'une question après avoir superposé un plan sur le modèle de conception

Utiliser Verity

Une autre méthode que nous pouvons utiliser pour trouver les différences est notre intégration de Verity; C’est exceptionnellement utile pour comparer ce qui a déjà été construit avec des modèles 3D et pour mettre en évidence des éléments hors des niveaux de tolérance. Cela se fait par l'intermédiaire de nuages de points, qui dans ce cas peuvent être générés par balayage laser 3D.

Par exemple, des scanners laser peuvent être déployés sur le site de construction, ce qui générera les nuages de points nécessaires. Une fois que cela est fait, le nuage de points sera ensuite exporté vers Navisworks, puis Verity sera utilisé pour rechercher les différences entre le nuage de points et le modèle concu. Les données résultantes peuvent facilement être transférées vers BIM Track. Dans ce cas, nous nous assurons que la représentation virtuelle du projet correspond exactement aux conditions du site.

Pourquoi avoir un modèle 3D de ce qui est construit est utile?

Avoir une copie numérique à jour peut s’avérer utile à toutes les étapes du cycle de vie du bâtiment. Il est beaucoup plus facile d'analyser l'impact des modifications ultérieures en les simulant simplement dans le modèle, en vérifiant les normes de sécurité et en mesurant l'impact sur les coûts, etc. Les équipes bénéficient énormément d'avoir une source fiable, ce qui facilite également la coordination, car les données au début du projet ne proviennent pas uniquement de la mesure du site et de la topographie. Cette utilité s'étend même après la livraison complète du projet. Effectuer la maintenance des installations, les réaménagements, de petites rénovations, peut être beaucoup plus facile lorsque les équipes ont les dernières informations pour se référer dans le modèle.

Pour être tout à fait honnête, discuter des avantages d'une copie numérique à jour est un sujet très vaste en soi. La meilleure partie, c'est que la technologie ne fera que s'améliorer et que nous discuterons beaucoup plus de ce sujet à l'avenir. alors restez à l'écoute!

*Pour en savoir plus sur notre intégration à Verity, contactez-nous via le chat ou réservez une démonstration avec l'un de nos experts pour BIM Track et Verity.

Carl Veillette

Co-fondateur, Vice-président produit